Laurent Derobert vit et travaille à Paris et Avignon.

Docteur en sciences économiques et chercheur (CNRS-GREQAM et Université d’Avignon - où il enseigna pendant dix ans), Laurent Derobert est aussi philosophe des sciences et s'intéresse à différentes formes d'arts.

Après avoir quitté l'enseignement, emporté par des courants artistiques et philosophiques, il crée et développe depuis 2007 une forme de mathématiques existentielles qui interrogent notre rapport au monde sous forme algébrique, des équations tels des poèmes rigoureux et sensibles, et donne également naissance à des créations artistiques sous différentes formes, comme la danse par exemple...

Ces créations et ses nombreuses interventions sous forme de conférences un peu partout dans la monde enchantent le public grâce à son talent d'orateur et à sa poésie mathématique et existentielle.

Laurent Derobert est le premier artiste à s'être associé au Laboratoire d'Art Contemporain. Il partage avec Olivia Guigue, autre artiste associée, son regard sur les orientations artistiques de l'association.

Il est également le chef de file du collectif LA BANQUETTE  - associée au L.A.C. - qu'il a créé avec Patrice Dansin, qui réunit des scientifiques et des philosophes.

Laurent Derobert  - Conférence à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

Équation de mathématiques existentielles - Palais de Tokyo

Auteur d'une étude sur les Danses perdues - et en particulier sur la Danse du Labyrinthe de Thésée -, Laurent Derobert crée avec Marie-Agnès Gillot une chorégraphie sur ce thème avec 14 danseurs de l'Opéra de Paris dont deux Etoiles : Marie-Agnès Gillot (chorégraphie de mains projection en live) - et Alice Renavand (de dos sur la photo), pour la Nuit Blanche 2016 à Paris sur l'Île aux Cygnes (au pied de la Statue de la Liberté).

Expos et performances avec Estelle Delesalle (2015) sur les Racines imaginaires de la Tour Eiffel (au 1er étage) dans le cadre de l'exposition du Palais de Tokyo LE BORD DES MONDES pour laquelle Laurent Derobert a également créé l'Espace du manque (photo ci-dessous) avec ce mur elliptique sur lequel il écrivit à la craie blanche une équation sur toute sa surface, un lieu où il recevait également chaque soir les confidences de quelques visiteurs qu'il traduisait en mathématiques existentielles.

Labyrinthe en valise (jeu) - Centre Pompidou Metz

Laurent Derobert - Conférence au MoMA à New York